lundi 7 mai 2012

Les textes de Pierre Selos

Il est une émission de France Inter que j'adore écouter en cuisinant. C'est La prochaine fois je vous le chanterai... Le principe : un thème est traité, avec des chansons de tous les styles, mais toujours de qualité ! C'est toujours passionnant et on y fait des découvertes. On se marre bien en écoutant la chanson "on", avec un véritable fou rire le jour où la chanson "on" (chanson censée être bien ridicule donc) s'est avérée être la chanson préférée de ma soeur lorsqu'elle avait 10/12 ans : Jésus est né en Provence de Robert Miras. Faites un tour sur Youtube, ça vaut le déplacement... 

Bref, tout ça pour dire que ce WE j'ai écouté cette émission et ils ont passé une chanson que j'ai trouvé superbe, intitulée "Avec les juifs" (oui, l'émission était pas très joyeuse). Je me suis dépêchée d'aller voir le site et de fil en aiguille, j'ai découvert Pierre Selos. Alors certes, les instrumentations ont vieilli. Mais mince, les textes sont top.

Je vous ai choisi deux chansons qui m'ont tapé dans l'oeil, et dont les textes sont parfaits pour une cérémonie. 

Deux - Pierre Selos

Je ne croyais plus qu'en mes doutes
Et, seul, je n'attendais plus rien;
Je tournais le dos à la route,
Celle du monde et des humains,
Je tournais le dos à la route,
Pour l'avoir trop montrée en vain.

Mais j'ai rencontré ton visage,
Ton regard me disait: " Je suis
Un œil tout rond d'oiseau sauvage
Profond comme un ciel sur la nuit,
Pour interroger l'infini."

Et tu m'as dit:" Je veux te suivre;
Il faut reprendre tes chemins,
Entre les cœurs, entre les livres,
Les peintres et les musiciens,
Cette maison et le lointain."

Et revoici que je m'étonne,
Je suis comme un ressuscité,
De cette joie qui carillonne
Pour une vie recommencée,
En t'apprenant ce que je sais.

J'ai beau connaître le voyage,
Si tu savais ce que j'ignore,
Comme ils changent les paysages
Quand viennent le soir ou l'aurore !
Comme ils changent les paysages,
A deux, quand on partage encore !



Poudre d'étoile - Pierre Selos

Les yeux grands ouverts sur le monde
Toi qui seras ma joie profonde
Je t'appellerai "Mon amour"

Une merveille
Que tous les mots ne sauront dire
Qui fait déjà que je chavire
Au bout du voyage au long cours

Reconnaissance
Découverte d'un autre espace
Deux nébuleuses qui s'enlacent
Après l'attente d'un retour

Souffle de l'ange
Tiédeur pour la nuit des tendresses
Qui effleurent avant les caresses
Et qui fait l'aube avant le jour

Pas de parole
La complicité du silence
Un rien qui dit que tout commence
Et le reste qui tourne autour

Première approche
Mon épaule où ta main repose
L'oiseau du sourire qui se pose
Au coin de tes lèvres velours

Et ce vertige
Avec la peur que tout s'arrête
Et tous nos projets dans la tête
Comme un défi au temps qui court

Envie de vivre
À travers l'autre où l'on se perd
La fin des rythmes solitaires
Avec notre cœur pour tambour

La place est prête
Et la dernière déchirure
N'est plus qu'une ancienne blessure
Quand le passé se fait moins lourd

Enfant miracle
Regard dissolvant les ténèbres
Pour les mystères que tu célèbres
Je t'appellerai "Mon amour"

1 commentaire:

  1. Superbes textes ! Je ne connaissais pas du tout Pierre Selos, je l'ai wikipédié et tout du coup. Merci Uhu !

    RépondreSupprimer